Home>News>Guadeloupe. Usurpation d’identité sur les réseaux sociaux : Ary Chalus appelle à nouveau à la vigilance
News

Guadeloupe. Usurpation d’identité sur les réseaux sociaux : Ary Chalus appelle à nouveau à la vigilance

Basse-Terre, Capitale. Vendredi 26 Janvier 2018. CMA. Plusieurs cas d’usurpation de l’identité du Président de Région Ary Chalus sont régulièrement signalés, notamment sur Facebook où l’on compte actuellement 15 faux comptes.

usurpchalusLes pirates procèdent à des demandes d’envoi de RIB, de pièces administratives en échange de promesse d’embauche. Des cas de demande de 500€ pour l’inscription de dossiers éligibles à l’attribution de subventions régionales ou alors de simples demandes d’aide financière auprès de sympathisants…

La certification des comptes Twitter et Facebook est reconnaissable grâce à la pastille bleue située à côté du nom de l’utilisateur. Elle est réservée aux grands groupes, personnalités publiques (artistes, joueurs de football, basket), mais aussi politiques.

comptevraichalusPar exemple si vous tapez dans la barre de recherche Facebook : Emmanuel Macron, Barack Obama, Oprah Winfrey ou Ronaldo les comptes officiels de ces personnalités sont reconnaissables grâce à cette pastille bleue.

Aujourd’hui Ary Chalus possède deux comptes officiels reconnus par Facebook et Twitter via son système de certification.

• Facebook : Ary Chalus (près de 16 400 abonnés)

• Twitter : @achalus971 (2314 abonnés)

Face à la recrudescence de ces actes dont il n’est pas la seule victime, le Président de Région a décidé d’ester en justice afin que soient démasqués et jugés les auteurs.

S’il dénonce une méthode sournoise et lâche, il tient à mettre en garde une nouvelle fois la population face à ces pratiques en rappelant des principes essentiels :

– Se fier à la pastille bleue qui certifie son compte Facebook Ary Chalus,

– Le Président de Région ne s’adresse pas à la population par messages privés Facebook,

– La Région Guadeloupe ne demande pas de ressources financières pour l’attribution de subvention,

– Ne pas répondre aux pirates et les signaler immédiatement via le bouton « signaler » de Facebook,

– Bloquer les pirates dès l’apparition de messages demandant des ressources pécuniaires,

– Être vigilant et tout simplement refuser toute demande ou offre alléchante sur les réseaux sociaux en général.

Pour rappel, l’usurpation d’identité sur internet est un délit passible d’une peine d’un an d’emprisonnement et d’une forte amende, allant jusqu’à 15 000€.

Introduit par la loi Loppsi 2, le délit d’usurpation d’identité est prévu par l’article 226-4-1 du Code pénal.

Cette disposition sanctionne en particulier les infractions commises sur un réseau de communication au public en ligne, ce qui vise notamment l’usage de faux comptes ou le vol de compte sur internet.

fauxcomptechalus

Source: Région Guadeloupe