Home>News>Guadeloupe. Déclaration solennelle sur l’eau : Josette Borel-Lincertin salue un pas nécessaire et encourageant
News

Guadeloupe. Déclaration solennelle sur l’eau : Josette Borel-Lincertin salue un pas nécessaire et encourageant

Pointe-à-Pitre. Lundi 15 Janvier 2018. CMA. Dimanche 14 janvier 2018, La présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, prend acte de la déclaration solennelle des présidents des communautés d’agglomération et de communes en charges de l’eau potable et de l’assainissement en Guadeloupe.

Pour la présidente du Département, il s’agit d’un pas nécessaire et encourageant, dont elle veut croire qu’il sera déterminant, vers la mise en oeuvre de mesures concrètes et rapides permettant aux foyers et aux entreprises guadeloupéens d’avoir de l’eau dans les robinets, ce qui doit être l’objectif partagé par tous.

Josette BOREL-LINCERTIN observe toutefois que plusieurs points restent à éclaircir dans la démarche initiée par les présidents d’agglomération, en particulier :

  • la position des maires de la communauté d’agglomération de la Riviera de Levant, et in fine de son président, qui n’a pas encore fait connaître sa position ;
  • l’articulation entre les plans de travaux envisagés dans la déclaration solennelle et ceux déjà engagés via le plan de secours en eau potable conduit depuis 3 ans par le Conseil départemental et le plan Eau DOM ;
  • mais aussi les conditions de pilotage partagé des travaux qui devront associer, l’Etat, le Département, la Région, les communautés d’agglomération et l’Office de l’eau.

La présidente du Département rappelle l’engagement très fort de sa collectivité depuis 2014 dans la problématique de l’eau et le rôle déterminant que celle-ci joue, notamment dans la fourniture de l’eau brute via ses infrastructures d’eau agricole.

Elle rappelle également que lors de la dernière plénière du Conseil départemental en décembre dernier, elle a proposé d’engager au plus vite les travaux nécessaires à la remise en état des infrastructures de Belle-Eau/Cadeau à Capesterre Belle-Eau, où se concentre une large part des difficultés constatées dans les robinets.

 

Source: Conseil Départemental