Basse-Terre-Capitale. Jeudi 6 septembre 2018. ZCL. Ce jeudi 30 août 2018, les membres de la Commission Permanente de la Région Guadeloupe se sont réunis à l’Hôtel de Région, sous la présidence de Guy Losbar, 1er Vice-Président.
Les conseillers régionaux se sont prononcés sur de nombreux points inscrits à l’ordre du jour, dont les axes forts, étaient la croissance bleue, l’appui aux collectivités et le désenclavement numérique. Ces compétences phares de la Collectivité régionale représentent des leviers de la « Région stratège » prônée par le Président de Région, Ary Chalus.

Désenclavement numérique : la Région Guadeloupe concrétise le très haut débit pour tous.

La Région Guadeloupe a repensé l’intervention régionale afin de concentrer l’effort public de couverture de la Guadeloupe en fibre optique sur les zones les moins attractives, ceci dans le souci d’équilibrer le territoire et que chaque Guadeloupéen bénéficie du même accès à cet outil essentiel de développement. L’objectif est d’assurer une couverture de 100 % du territoire en fibre optique d’ici 2022.

Les membres de la Commission Permanente ont statué sur l’attribution du marché des travaux relatifs à la conception, la réalisation, la maintenance et l’exploitation technique du câble optique numérique permettant le raccordement filaire des îles du sud : La Désirade, Marie-Galante et les Saintes.

Le démarrage prochain de cette opération phare du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) de la Guadeloupe consiste en la pose d’un câble sous- marin.

Celui-ci suppléera les liaisons hertziennes (aériennes) et améliorera la qualité des services de télécommunication dans les îles du sud.

Sa mise en œuvre nécessitera la mobilisation de moyens spécifiques tels qu’un navire câblier pour sa pose et des travaux sous-marins.
Il comportera 24 paires de fibres optiques répondant ainsi aux besoins et permettant d’anticiper toutes les options en matière de haut débit.

Sur un linéaire total immergé de 118 km, son coût est de 10 000 000 € pour une construction prévue dans un délai de 13 mois. La mise en service du câble, quant à elle, est prévue au dernier trimestre 2019.

Croissance Bleue : valoriser le potentiel maritime de l’archipel en créant des emplois et de la richesse
La filière pêche tient une place significative dans le développement de l’économie de notre archipel. Pour la Collectivité régionale, assurer l’émergence d’une croissance bleue signifie aujourd’hui qu’il est urgent de répondre aux besoins de modernisation des équipements, de formation des professionnels et d’attractivité du territoire. Le secteur de la pêche doit pouvoir subvenir aux besoins notre population tout en préservant nos ressources naturelles.

Un régime de compensation des surcoûts pour un développement équivalent à celui de la France hexagonale

 

Autorité de gestion des fonds européens, la Région Guadeloupe, dans le cadre de sa politique de développement économique, soutient les professionnels à travers le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) 2014-2020.

Le régime de compensation des surcoûts est un dispositif d’aide émanant du programme opérationnel du FEAMP, à destination des producteurs de produits de la pêche et de l’aquaculture en vue de leur mise sur le marché, des propriétaires et affréteurs de navires enregistrés dans les ports des RUP, et aux opérateurs du secteur de la transformation et de la commercialisation. Elle est financée à 100% par le FEAMP et les forfaits ont été déterminés par l’autorité de gestion, en lien avec les acteurs du secteur sur la base d’études comparatives entre la Guadeloupe et la France hexagonale.

En Guadeloupe, l’opération d’un coût total de 60 223 € permettra à 9 entreprises de pallier ces surcoûts constatés dans les RUP, au titre de l’aide à la production des produits de la pêche.

SARL CARAIBES FUMES CAP CREOLE : un projet de modernisation des lignes de production

L’entreprise installée depuis 20 ans dans la commune de Bouillante, et depuis peu à Jarry, a pour activité principale la transformation de poissons pélagiques en poissons fumés. Avec l’octroi d’une subvention de 22 700 € et fonds propres et 94 780 € de financement FEAMP 2014-2020, au titre des aides à la transformation des produits de la pêche et à l’aquaculture, la Région Guadeloupe accompagne le projet de modernisation de la ligne de production de l’entreprise grâce à l’acquisition de matériels industriels.

Comité Régional des Pêches : une assistante technique régionalisée

Une aide européenne globale (FEAMP) de 140 894 € sera versée au CRPMEM-IG au titre de l’assistance technique régionalisée du FEAMP 2014-2020. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la délégation attribuée au CRPMEM-IG par le Président du Conseil régional, relative à la pré- instruction, la formalisation des demandes d’aides et des dossiers de liquidation au FEAMP 2014-2020.

Aides aux collectivités : favoriser le développement et l’attractivité du territoire

La Région Guadeloupe définit le développement et le rééquilibrage du territoire comme des priorités. Elle accompagne ainsi la mise en œuvre de projets présentés par les communes de l’archipel, au titre de l’épanouissement et du bien-être des habitants.

Accompagner les projets d’investissements de la commune de Vieux-Habitants

La Collectivité Régionale répond favorablement aux projets de la commune suite à la redéfinition de ses orientations politiques et stratégiques. Ainsi, 5 projets de développement touristique et de rénovation urbaine seront cofinancés au titre des fonds FEDER/FSE, pour un coût global de 857 238 €.

Accompagner les projets d’investissements de la commune de Deshaies

La Région Guadeloupe se réjouit d’accompagner les projets de la commune suite à la redéfinition de ses orientations stratégiques. Ainsi, 6 projets de développement touristique, de revitalisation du centre bourg, d’usages numériques et de sport, pour un coût global de 703 720 €, seront cofinancés au titre des fonds FEDER/FSE.

Travaux de rénovation d’éclairage public : des économies financières et d’énergie

L’éclairage public est le premier poste de consommation d’électricité pour les collectivités locales. 75 000 points lumineux sont répartis sur le territoire pour une consommation annuelle cumulée de 44GWh.
L’enjeu d’une opération globale de rénovation de l’éclairage public des collectivités est triple:

– permettre aux collectivités de réaliser des économies financières sur le poste «consommation d’électricité » (60% du budget de fonctionnement énergie),
– réaliser des économies d’énergie à l’échelle de tout le territoire et apporter une contribution significative aux objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), – améliorer significativement le service d’éclairage des voiries rendu à la population.

Toutes les communes sont aujourd’hui concernées par des travaux de rénovation de leur éclairage public, ce qui représente un investissement compris entre 60 et 77 M€ en fonction du type de luminaire choisi (Sodium Haute Pression ou LED).
Afin d’atteindre les objectifs de réduction des consommations énergétiques fixés par la PPE, le Conseil régional assurera la maîtrise d’ouvrage des opérations de rénovation du parc d’éclairage public pour les communes affichant des capacités financières fragiles. L’enveloppe prévisionnelle globale est estimée à 6 000 000 €. L’enveloppe FEDER pour cette opération est de 28 millions d’euros, a un taux maximum d’intervention de 80%.

Les communes concernées seront donc saisies afin de solliciter la signature d’une convention de transfert de maîtrise d’ouvrage pour la réalisation des travaux.
Cette démarche de rénovation globale de l’éclairage public du territoire est partie intégrante du Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI) 2018 de la Région Guadeloupe, et est également intégrée aux visites du Président de Région en communes.