Home>Chronique>Comment savoir quand quitter ou persévérer au travail ?
Chronique

Comment savoir quand quitter ou persévérer au travail ?

Qu’il s’agisse de vos relations , votre santé, spiritualité ou carrière, tout ce qui vous tient à coeur et a de l’importance dans votre vie prend du temps, de l’énergie et de l’engagement.

Si vous avez choisi de développer votre carrière cette année et que vous sentez un plafond de verre qui vous empêche d’atteindre vos buts, que les résultats ne sont pas au rendez-vous malgré tous vos efforts et travail, alors vous êtes à la bonne place.

Aujourd’hui, nous allons parler de progression professionnelle et plus particulièrement du moment ou il faut lutter ou quitter le navire dans une situation conflictuelle au travail.

Alors que tout semble logique et semble couler de source souvent nos comportements ne traduisent pas la réalité de la situation, nous allons voir aujourd’hui pourquoi une telle contradiction.

[Q] Que devons-nous faire lorsque nous sommes tiraillés entre l’envie de quitter notre travail ou un projet et rester ?

Tout dépendra de ce que vous aurez déjà fait pour remédier à la situation et les alternatives qui s’offrent à vous. Et vous faudra également évaluer à quoi correspond la notion de sécurité pour vous (d’une échelle de 1 à 10 où 10 correspond au niveau d’importance le plus élevé) Mais quelque soit la situation, vous devriez vous posez 3 questions essentielles et y répondre avant de quitter le navire.

Ces questions sont les suivantes :

1) Pourquoi restez-vous réellement ? Quelles sont vos raisons ? S’agit-il d’une question d’argent, avez-vous peur de ne pas être en mesure de retrouver un emploi ?

Pour vous aidez à trouver la réponse, posez-vous la question sept fois en quoi «est-ce important pour moi de rester (ou de partir) ?

2) A combien estimez-vous le fait de rester ? Qu’est-ce que cela va vous coûter à long terme d’un point de vue santé, équilibre psychique, physique de rester ?

Pensez y … à chaque fois que vous dites oui à quelque chose cela implique que vous disiez non à autre chose.

3) Êtes-vous prêts à partir ? Si oui, qu’avez -vous préparé ? Planifiez et poser le pour et le contre et si vous êtes dans une situation de harcèlement, contactez un avocat pour connaître vos droits et vos angles d’attaques et faites-vous soutenir psychologiquement par un professionnel en programmation neurolinguistique PNL, tout comme moi par exemple.

[Q] Pourquoi si c’est le cas d’un harcèlement, choisit-on de rester ?

Les raisons peuvent être multiples et souvent sont d’ordre pécuniaire. La peur de ne pas pouvoir retrouver un emploi, de perdre une situation sociale ou d’avoir d’autres répercussions dans notre

vie. Car malheureusement certaines personnes (homme ou femme) qui pratiquent le harcèlement aux Antilles occupent des postes où ils ont le bras long et n’hésitent pas à brandir la carte tu ne pourras plus travailler ici pour neutraliser leur proie.

Ici une chose à faire dans cette guerre des nerfs, conservez des preuves écrites, réduisez les échanges verbaux et faites-vous accompagner par des professionnels.

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter au 0590 47 30 19 ou sur www.karuthera.com