LE MOUVEMENT NAPPY

Au début du 21e siècle, beaucoup de femmes noires décident de se réapproprier positivement le mot Nappy.

C’est ainsi qu’est née le Natural Hair Movement.

Les francophones, disent Mouvement Nappy, ou Nappy de la contraction de deux mots anglais, « Natural » and « Happy » (Naturel et heureux).

Heureux, cela n’a pas toujours été le cas, car durant la période de l’esclavage, Nappy (crépu) désignait le cheveu de l’Africain (frisé, entremêlé) qui était perçu comme sale et laid, et bien souvent objet de railleries et de mépris.

Il est vrai que durant ces 400 ans d’esclavage, les conditions de servitude ne permettent pas de prendre soin des cheveux.

Et la déportation de millions d’Africains mis en esclavage, les a séparés de leurs peignes et ainsi de leurs pratiques en matière de soin et de coiffure du cheveu.

 

A l’abolition, les noirs étaient contraints de changer la texture de leur cheveu en les défrisant à chaud, ou à froid (avec de la soude) afin de se rapprocher de l’esthétique dominante, pour s’insérer dans le tissu social et être acceptés ne serait-ce que pour trouver du travail.

Et l’instrument le plus utilisé à l’époque était le peigne chaud et ce jusqu’en 1909, où Garrett A. Morgan invente la crème défrisante.

 

Qu’est-ce que le mouvement Nappy ?

 

Plus qu’une tendance beauté, le Nappy, c’est un état d’esprit !

C’est le prolongement du mouvement Black is Beautiful lancé en 1962 depuis Harlem.

En effet, les femmes noires et métissées ne veulent plus souffrir des diktats de beauté basés sur l’apparence des femmes généralement d’origine caucasienne, qui leur impose la minceur, la « féminité » les cheveux longs, lisses, brillants ou la peau claire.

Ces femmes revendiquent leurs cheveux d’origine, le crépu, si longtemps déconsidéré.

Et elles en sont « fières ».

Ces femmes ont donc décidés de jeter leurs produits de défrisage (très agressifs), et de laisser leurs cheveux vivre en refusant d’utiliser des produits dangereux, pour se lisser les cheveux, les défriser.

Car à long terme, ils provoquent brûlures et alopécies.

Le mouvement Nappy est aussi à l’origine une revendication politique liée à la place des populations noires et métissées dans la société.

Être Nappy, c’est être fier de ses origines et de son identité.

Dans les années 1970, avec l’émergence du parti des Black Panthers, c’était montrer pacifiquement que l’on refusait de se plier aux règles des Blancs.

Et le peigne « afro » terminé par un poing noir était devenu le symbole de cette affirmation

 

Une femme incarne cette révolte, la philosophe Angela Davis, elle milite pour les droits civiques et elle porte ces cheveux crépus en coupe afro.

Mais l’afro est une coiffure traditionnelle et contestataire née au Kenya dans les années 50 sous l’occupation Anglaise et en Ethiopie sous dominance Italienne, où de vastes réseaux rebelles s’organisaient pour résister à l’occupant.

La coiffure crépue bouffante traditionnelle de ces combattants devint alors un modèle pour le style Afro.

 

Durant ces années, tandis que l’Afrique se décolonisais, un vaste mouvement en faveur de la réhabilitation et de la culture africaine et afro-américaine se développe aux Etats-Unis, de même que le reggae et la coiffure dreadlocks des rastas (popularisées par Bob Marley et plus récemment par l’écrivaine Toni Morrison)  font des adeptes dans les Caraïbes, car c’est un signe de rébellion et un refus des valeurs dominantes.

 

De nombreuses stars de la musique soul et disco dans les années 70 adoptent l’Afro : Aretha Franklin, Diana Ross, Donna Summer, Boney M,  Diana Ross ou les Jackson 5 etc…

 

De nos jours aux Etats-Unis et en Europe, de nombreuses stars s’affichent nappy : l’animatrice Oprah Winfrey, la chanteuse Alicia Keys, la chanteuse Solange Knowles (sœur de Beyoncé), Rokaya Diallo, etc…

 

COMMENT AVOIR UN NAPPY HAIR ?

  • LeBig Chop, qu’on pourrait traduire en français par « la grande coupe », le mouvement nappy hair conseille de se couper les cheveux très courts.

C’est une méthode radicale.

 

  • La transition permet d’apprendre à (re)découvrir la nature de ses cheveux et à les apprivoiser en douceur.

Au fur et à mesure de la pousse, on raccourcit les longueurs abîmées, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus

 

COMMENT ENTRETENIR SON NAPPY HAIR ?

Les cheveux crépus demandent beaucoup d’eau et de nutrition (beurre de karité, huile de ricin…).

Il est donc primordial de bien nourrir la fibre autant que le cuir chevelu

Rituel du soir : nutrition, démêlage et séparation des cheveux à l’aide de tresses vanille, de petits choux (bantu knots).

 

Lexique nappy

  • nappy girl: femme noire qui porte ses cheveux au naturel
  • big chop: « la grande coupe » du cheveu défrisé pour laisser pousser ses cheveux au naturel
  • bantu knot: petits choux de mèches roulées sur elles-mêmes
  • transition: période de sevrage de défrisant
  • coiffure protectrice: comme les tresses qui préservent les pointes
  • tiny afro: petite coupe afro
  • twist: tresse à deux brins
  • frohawk: coiffure proche de la crête iroquoise
  • shrinkage: rétrécissement de la fibre capillaire au contact de l’eau
  • nappex: nappy extrémistes
  • co-wash: se laver les cheveux à l’après-shampoing