la GAINE est de retour

Ce mot nous renvoie souvent à nos grand-mères et du « dessous » qu’elles portaient sous la combinaison dans les années 30.

Aujourd’huit la gaine est tendance, à l’image de nos « peoples » qui ne peuvent plus s’en passer et qui en font un accessoire aussi glamour qu’indispensable.

Comme à l’époque où elle était l’accessoire incontournable de l’armoire de grand-mères.

 

Elle est de retour et en force.

 

Histoire

Les premières gaines firent leur apparition dans les années 1920, en remplacement du corset.

En tissu et bandelettes de tissu, elles maintiennent et compriment les formes féminines. Mais permettent aussi aux femmes de s’adapter à la nouvelle mode des robes légères et près du corps, tout en ayant une allure svelte et élégante, (Paul Poiret, Madeleine Vionnet), étape importante dans la libération du corps de la femme.

Avec la naissance de la gaine apparaîtront également le soutien-gorge et l’ébauche de la culotte.

Mais c’est dans les années 1930

Que la gaine gagne en popularité, entraînant la disparition définitive du corset, grâce à l’invention d’une nouvelle fibre, le Lastex. ((Cadolle) un fil très fin de latex, prélevé sur l’hévéa, puis recouvert de textile, qui peut être du coton ou de la soie, laine ou rayonne. Il donne au tissu une élasticité alliant finesse, souplesse et confort, tout en lui conférant une fonction gainante)

C’est dans les années 1960

Que la gaine sera passée de mode, elle perd toute sa popularité.

En 1970

La mode est au corps libre, sain et musclé. La gaine est abandonnée.

 

En 2017, et depuis les années 2000

Porter une gaine, est plus que jamais d’actualité et devient l’alliée de toutes les femmes qu’elle que soient leurs morphologies
Attention elle ne fait pas « maigrir »… par contre elle harmonise, sublime et sculpte la silhouette en montrant de jolies courbes.

Beaucoup de stars mettent une gaine (Beyoncé, Kim Kardashian, Eva Longoria….)

 

Elle peut être portée sous des robes, des jupes près du corps, elle gomme les bourrelets et elle donne une allure bien plus glamour, avec des hanches bien dessinées (Mad Men…)


Le choix d’une bonne gaine

Le tissu doit être composé d’au moins de 85% de polyamide, pour permettre à votre vêtement de glisser dessus et de 15% d’élasthane, ce qui permet à la gaine d’épouser parfaitement vos formes et d’être confortable.
  
Pour éviter qu’elle ne roule, il faut au niveau du ventre, une bande caoutchouteuse (pour la maintenir contre votre peau), si c’est un panty, la même bande au niveau des cuisses ou genoux.

 

Il existe différents modèles :

 

  • Le body gainant
  • La gaine sans couture
  • Le panty gainant (Spanx), court ou long.
  • La gaine robe
  • La gaine ceinture de sport
  • Shorty
  • La gaine jupe

 

Attention :

Ce n’est pas un sous-vêtement anodin.

Brûlures d’estomac, œsophagite aigüe, mauvaise digestion et même incontinence ont été observés lors d’une utilisation trop fréquente.

Certaines gaines bloquent l’afflux sanguin et compriment les organes (l’estomac, l’intestin et le colon) donc il faut éviter de les porter tous les jours.