LE HAMAC

Un hamac est une toile ou un filet suspendu entre deux points d’ancrage, destiné à dormir ou à se reposer.

Il peut être individuel ou familial.

Ce mot vient de l’espagnol, mais à l’origine est un mot Taino, (hamaca ou hamacu)

L’origine du hamac

Il provient des Indiens d’Amérique latine et d’Amérique du Sud et depuis plusieurs centaines d’années ils l’appelaient le « berceau des dieux » en signe de reconnaissance, car cet hamac sans barres de bois dans lequel ils dormaient, les mettaient à l’abri de divers animaux et insectes, et les protégeait de l’humidité du sol.

Les premiers hamacs ont été tissés avec l’écorce de l’arbre de Hamack, (à partir duquel se fabriquait une fibre, avec laquelle on faisait de la corde) et cela a apparemment donné son nom au « hamaca ».

La première trace de hamac en occident, apparaît dans les récits de Christophe Colomb, le 17 octobre 1492 qui découvre ce « lit » sur Hispanola (actuelle Haïti) et le baptise « Le nid des anges ».

Il le rapporta en Europe.

Selon sa provenance, il porte plusieurs noms :

Acat, désignait les hamacs aux tissages serrés dont l’origine est Tupinamba (cöte brésilienne, aux alentours de Rio de Janeiro).

Hamacu était le terme utilisé par les indiens Taïnos et Arawak qui peuplaient l’île d’Haïti.

Le hamac dans la marine

Il permettait aux matelots de dormir paisiblement, bercés par les mouvements du navire sans devoir dormir à même le sol humide et dur, afin d’éviter toutes sortes de désagréments dus aux vermines. Il jouissait ainsi d’une grande popularité auprès des marins

Il équipa ensuite la marine marchande, puis militaire, où, du fait de son mouvement oscillatoire, il prit le nom de « branle ».

L’expression « branle-bas de combat » provient d’ailleurs de l’action d’enrouler les hamacs pour se protéger avec pendant les combats.

Dans la Marine nationale française les hamacs ont définitivement été remplacés par les couchettes au début des années 1970.

L’histoire du hamac

Le hamac symbolise plus que tout autre objet un art de vivre des Caraïbes, du Brésil, de l’Amérique centrale ou du Mexique.

Aujourd’hui encore, le hamac est un objet de tous les jours en vogue chez les enfants, les couples « amoureux », les familles, les voyageurs et les thérapeutes.

Les fonctions principales sont évidemment le bien-être et la détente, mais aussi son économie d’espace et sa facilité d’installation.

Les hamacs à barres

Le hamac à barres est une forme développée du hamac classique.

Il est né durant la colonisation chez les marins et est toujours aussi apprécié. Le hamac à barres se différencie du hamac classique en deux points : L’accrochage et la position de couchage idéale.

Contrairement à un hamac classique où la position idéale est en diagonale, la position idéale dans un hamac à barres est en longueur.

Et il est indispensable que celui-ci soit accroché d’une façon bien tendue, car plus il est tendu, plus il est confortable.

Les chaises-hamacs

La chaise-hamac (ou hamac assis, fauteuil-hamac, nacelle, balancelle) est une variante assise du hamac où les pieds restent généralement au sol.

Comme dans une chaise berçante, on peut régler individuellement le mouvement berçant.

Son origine n’est pas prouvée historiquement, certainement conçue par des immigrés européens.

Son accrochage ne nécessite seulement qu’un point de fixation qui peut se trouver au plafond ou à une poutre.

Elle ne requiert pas plus d’espace qu’un fauteuil classique et s’intègre facilement dans une pièce.

Tissus

Coton

La plupart des hamacs sont en coton grâce à ses caractéristiques idéales : résistance aux déchirures, pouvoir absorbant et tolérance dermatologique.

Coton Bio

Le coton bio est une matière appréciée pour les hamacs car sans produits chimique.

Et le coton est très bien toléré par la peau des bébés et des enfants.

HamacTex®

Si vous préférez laisser votre hamac à l’extérieur la nuit, un modèle de hamac en HamacTex®, car résiste aux UV et aux intempéries.

Soie de parachute

Si vous désirez qu’un hamac soit votre compagnon de voyage léger, nous conseillons un modèle en soie de parachute en nylon trilobal, cette matière ultra-légère est idéale pour un hamac de voyage compact.

Hamac et santé

S’allonger dans la diagonale est la véritable façon d’utiliser un hamac. Dans cette position on est bien à plat, sur le dos, sur le côté et même sur le ventre pour les Latinos qui y dorment depuis leur naissance, contrairement aux idées reçues, le hamac est très bon pour le dos, car il soulage en procurant un maintien totalement réparti.

Selon une étude de chercheurs suisses, le bercement accélère l’endormissement et permet un sommeil plus profond.

Médicalement on sait que les nouveau-nés préfèrent le bercement du hamac, qu’au lit plat.

La méthode Padovan l’utilise aussi afin de faciliter la réorganisation neuro-fonctionnelle.