Basse-Terre-Capitale. Vendredi 28 décembre 2018. ZCL. Le Président de la Région Guadeloupe, Monsieur Ary Chalus et le Président de laChambre des Métiers et de l’Artisanat de Région Guadeloupe, Monsieur Simon  Vainqueur, ont invité les artisans du BTP à une réunion d’information et de lancement du nouveau dispositif d’aide régionale de solidarité en matière d’amélioration de l’habitat, ce jeudi 27 Décembre 2018 à 18h, à l’Espace Régional du Raizet.

Soucieuse d’apporter une solution efficace face aux problématiques de l’habitat insalubre en Guadeloupe, la Collectivité Régionale a renforcé son dispositif d’Aide Régionale pour l’Amélioration de l’Habitat (ARSAH).

Chaque année, 10 Millions d’euros d’investissements seront injectés au service del’amélioration des logements des Guadeloupéens.

La Région a donc lancé un appel à candidature pour l’agrément des artisans ou operateurs qui souhaitent intervenir dans le dispositif régional d’amélioration de l’habitat.

Au travers de ce nouveau dispositif, nous espérons soutenir les artisans guadeloupéens en vue de renforcer le tissu économique local.

10 millions d’investissements par an pour l’amélioration de l’habitat des Guadeloupéens

Le dispositif ARSAH a été renouvelé pour :

  • Offrir une palette plus large de services aux bénéficiaires ; incluant des mesures de luttecontre la précarité énergétique et des travaux d’accessibilité pour les personnes àmobilité réduite
  • Adapter le montant de la prise en charge financière par la région et élargir la palette des travaux pris en charge
  • Simplifier et rendre plus efficace le traitement des demandes et l’évaluation de cettepolitique publique
  • Accroître la sécurité juridique du dispositif,
  • et Améliorer son impact sur le tissu économique local

POUR QUI ET COMBIEN ?

Le plafond de l’aide passe de 7000 € à 15000 € pour les personnes de moins de 65 ans etde 10000 € à 20 000 € pour les personnes de 65 ans et plus , ainsi que pour les personnes à mobilité réduite.

Ces montants sont majorés de 20% pour les iles du Sud (Marie-Galante , Les Saintes , la Désirade).

COMMENT ?

La réforme du mode opératoire entraine une transparence totale et plus de justice que cesoit du point de vue de l’attribution des aides que de la répartition des travaux entre lesartisans.

• L’aide est attribuée aux administrés qui en font la demande et qui remplissent les critèressociaux

• Un contrôle indépendant sera réalisé en amont chez l’administré pour évaluer les travauxà réaliser dans le cadre de cette aide.

• Ce n’est qu’à la suite de cette évaluation que la collectivité régionale se prononcera surl’attribution de l’aide.

• L’administré choisi lui-même l’artisan sous réserve que ce dernier soit inscrit sur la liste d’artisan agréés; l’artisans (ou le groupement d’artisans) retenu par le propriétaires assurera une mission de maître d’œuvre en qualité de mandataire.

• Cela donnera lieu à une signature d’une convention tripartite entre la Région-lepropriétaire et l’artisan et à une avance de paiement.

• La Région réalisera un contrôle indépendant de l’exécution des travaux.